<< Retour sur la liste
À la une
16/04/2018 13:45
Tout savoir sur le nouveau contrôle technique !
Tout savoir sur le nouveau contrôle technique !

Comme vous le savez sans doute, le contrôle technique des voitures devient plus exigeant dès le 20 mai 2018 suite à l’application d’une directive européenne de 2014. Entre les nouvelles défaillances critiques et les nouveaux points de contrôle inspectés, il est facile de s’y perdre. On fait le point sur tout ce que vous devez savoir pour passer un contrôle technique serein !

Pourquoi cette réforme ?

Cette réforme du contrôle technique est instaurée suite à la directive européenne de 2014 qui vise à réduire de moitié le nombre de morts sur les routes européennes entre 2010 et 2020. Afin d’atteindre cet objectif, de nombreuses mesures ont étés appliquées dont le durcissement et l’harmonisation des contrôles techniques en Europe. Toutefois cela ne veut pas dire qu’il sera valable au niveau européen, en effet le contrôle technique conserve sa dimension nationale.

Qu’est-ce qui va changer ?

À partir du 20 mai, le nouveau contrôle technique comptabilisera 132 points de contrôle au lieu des 123 actuellement, et 606 défaillances contre les 453 défauts recensés aujourd’hui. Si vous ne réparez pas les défaillances dites « critiques » dans les 24 heures qui suivent le contrôle technique, vous vous exposez à une amende de 135 euros. Les défaillances relevées lors du contrôle seront classées dans 3 catégories différentes :

  • Les défaillances mineures qui n’ont aucune incidence notable sur la sécurité de l’automobile ou sur l’environnement. Le contrôle technique reste favorable et ne nécessite pas de contre visite.
  • Les défaillances majeures qui peuvent compromettre la sécurité de l’automobile, avoir une incidence négative sur l’environnement, ou encore mettre en danger les autres usagers. Le contrôle technique est défavorable et l’automobiliste doit réaliser une contre visite dans les 2 mois.
  • Les défaillances critiques qui représentent un danger direct et immédiat pour la sécurité routière, ou pour l’environnement qui justifie l’interdiction de l’utilisation du véhicule sur la voie publique. Le contrôle technique est défavorable, l’automobiliste doit impérativement réparer son véhicule dans les 24 heures qui suivent, puis de faire une contre visite dans les 2 mois suivants.

D’autre part, la pollution sera elle aussi inspectée dans la nouvelle réglementation en 2019. Les centres de contrôle pourront notamment découvrir si le filtre à particules présents sur les modèles diesel a été retiré ou est défectueux.  Des inspections encore plus poussées sont prévues pour 2022, afin de mesurer le niveau de gaz émis plus nocif pour la santé.

Exemples de défaillances critiques

Rassurez-vous, le contrôle technique ne sera pas non plus impossible à passer du premier coup ! Les dirigeants SGS (leader mondial de l’inspection, du contrôle, de l’analyse et de la certification), ont réalisé des échantillons test avec la nouvelle réglementation. Au final, seulement 4% des véhicules ont été recalés pour défaillance critique. Voici quelques exemples de défaillances critiques recensées : liquide de frein vide, disque de frein cassé, défaillance des feux stop, pneus lisses etc…

Mais attention, armez-vous de patience pour faire votre contrôle technique avant la date fatidique, les centres de contrôle sont débordés au début du mois de mai… Alors prenez rendez-vous le plus tôt possible !

 

Voir plus d'acutalités
Ouverture d’une nouvelle agence à Nantes !
09/08/2018 15:39
Ouverture d’une nouvelle agence à Nantes !
En remplacement des agences de Vallet et de Nantes Couëron, l’Agence Automobilière...
L’Agence Automobilière parraine l’émission TURBO sur M6 !
25/07/2018 14:23
L’Agence Automobilière parraine l’émission TURBO sur M6 !
Retrouvez l'Agence Automobilière tout l'été sur M6 avec le parrainage...
+